Réflexions de voyage

Le slow travel

Le slow travel, tu connais ? C’est une manière de voyager qui consiste à prendre son temps, à ne pas multiplier les destinations lors d’un voyage mais à chercher à s’imprégner du pays, de sa culture. C’est une manière de voyager que j’apprécie et pratique régulièrement, grâce à l’expatriation. En effet, en vivant à l’étranger, j’ai eu l’occasion d’avoir parfois plus d’un an pour découvrir un seul pays !

Le slow travel veut aussi dire voyage autrement, et surtout plus responsable. En effet, cette manière de voyager s’oppose radicalement au tourisme de masse et à cette hyper consommation liée au développement touristique des grands complexes all inclusive, des voyages en groupe, etc …

Le slow travel, pourquoi ?

J’ai pris goût au Slow Travel en 2012 lors de mon premier stage en Espagne, dans un petit village près de Malaga. Chaque week-end, j’allais découvrir un quartier, une ville, une plage, et j’avais le choix et surtout le temps d’aller déambuler dans les coins et recoins les moins touristiques d’Andalousie.

J’avais le temps de flâner dans des lieux fréquentés par des locaux, de les rencontrer, et de m’imprégner de manière plus approfondie d’une culture différentes de la mienne.

J’apprécie désormais plus cette manière de voyager que le fait de partir en vacances sur une durée réduite pour y faire le “tour des incontournables”. Me presser, faire “les photos qu’il faut”, me plaît de moins en moins.

Le slow travel, comment ?

Beaucoup me diront, au lire de cet article, que le slow travel n’est pas accessible à tous. Détrompez-vous! On peut pratiquer le slow travel sans quitter son travail, sans prendre une année sabbatique ni faire le tour du monde.

On peut tout à fait imaginer de partir découvrir un pays comme l’Espagne en deux semaines en “slow travel” : en fait, il suffit de se concentrer sur une région voire une ville pendant plusieurs jours, pour prendre son temps, rencontrer des gens, aller dans les lieux les moins touristiques, etc …

Cela peut passer aussi par les transports, par exemple en privilégiant la marche à pieds dans une ville, pour découvrir des choses que vous ne verriez peut-être pas en vous déplaçant en transports en commun ou en voiture.

Enfin, comme je l’expliquais plus haut, pratique le slow travel peut tout simplement passer par le fait de voyager autrement et plus responsable, en privilégiant par exemple les hôtels éco-responsable, en évitant les voyages en groupe, en consommant exclusivement local, en empruntant des moyens de transports pas trop polluants, etc …

En gros, le slow travel est accessible à tous, il incite surtout à réfléchir sur la manière de “consommer nos vacances” pour être de meilleurs voyageurs !

 

Ces articles peuvent aussi t’intéresser :

2 thoughts on “Le slow travel

  1. Salut,
    Perso, je partage ton avis sur le slow travel. Avec le rythme de vie que nous avons aujourd’hui, je pense que c’est important de s’imprégner de la culture locale lorsque l’on voyage.

    1. Exact ! Je pense que de plus en plus de personnes se détournent du tourisme de masse de toute façon, et cherchent à prendre leur temps, à découvrir une culture de manière plus profonde 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *