Ne dîtes pas à mon père que … J’ai visité Guatemala city

Ne soyons pas paranos, ça non ! Mais soyons prudents et ayons du bon sens !
Visiter Guatemala city est un projet qui n’attire pas grand monde, ça c’est sûr. D’ailleurs, si tu lis les conseils du gouvernement sur le site de diplomatie.gouv.fr , tu risques d’échanger ton billet tant ils ne mettent pas en confiance ! A les lire, on peut se faire violer ou tirer dessus à chaque coin de rue …

Alors non, tout cela est faux et visiter Guatemala city ne se résume pas à vivre dans la peur constante! Par contre, il est indéniable qu’il y a quelques mesures de sécurité à prendre lorsqu’on voyage à Guatemala city, que je vais te conter ici, afin de rendre ton voyage le plus serein possible !

Les transports dans Guatemala city

Nous sommes arrivés un Dimanche après-midi, et les rues étaient VIDES … Le Lundi matin, il y avait un peu plus d’agitation, mais on a vite remarqué que se promener à pieds n’était pas une activité très commune.

On opte donc pour le métro-bus, un bus ayant un itinéraire et des arrêts précis. C’est définitivement la meilleure option si tu souhaites absolument à tester les transports en commun. Les bus sont reconnaissables car ils sont verts, et car tu paies à l’arrêt, avant d’entrer dans le bus.

En revanche, nous n’avons jamais pris les bus rouges, qui sont réputés pour être assez dangereux : au contraire du métro-bus, le chauffeur du bus rouge transporte avec lui sa caisse de monnaie, et nombreux sont ceux qui se font agresser ou tuer pour quelques centimes … (C’est le genre de news que tu peux lire plusieurs fois par semaine dans la presse locale)

Le taxi est aussi une option assez pratique et sécurisante dans Guatemala city : les chauffeurs sont sympa et t’emmènent généralement à bon port 🙂

guatemala city

Bien choisir son quartier

Guatemala city est divisée en zones, équivalent des arrondissements parisiens. Il y en a des peu fréquentables, d’autres où l’on peut se balader la journée et d’autres où l’on peut sortir le soir (avec beaucoup de précautions quand même bien sûr).

Nous avons opté pour un Airbnb dans la Zone 4 : elle a l’avantage d’être très centrale, et on accède au métro en à peine une minute de marche. C’est aussi un quartier avec pas mal de street art et des restos un peu hispter !

Sinon, la zone 10 est le quartier le plus international, et c’est là que se trouvent les grands hôtels et les centres commerciaux. C’est un des quartiers les plus sûrs de la ville, en plein essor.

Sortir

On ne peut pas dire qu’on ait fait la fête pendant notre semaine passée à Guatemala city ! Toutefois, comme je le disais plus haut, la zone 4 et plus particulièrement la Via 5 est très sympa : j’ai dîné à L’Apéro, réputée pour être l’une des meilleures pizzerias de la ville.

Sinon, c’est dans la zone 10 qu’on s’est rendus un autre soir, pour dîner dans Fontabella, un centre commercial très joliment décoré, à ciel ouvert, avec des restos de tous types et dans une ambiance conviviale.

Voici mes conseils pour visiter Guatemala city en toute sécurité. Je reviendrai bien évidemment avec un article complet des sites et monuments à découvrir (qui sont toutefois très peu nombreux). A bientôt 🙂

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils