EspagneEUROPE

24 heures dans la vie d’un local à Malaga

Malaga fut ma première ville d’adoption, et probablement la ville qui m’a donné envie de voyager. J’y ai passé 5 mois de ma vie, 5 mois à arpenter ses ruelles colorées, à danser dans ses boîtes de nuit endiablées, à bronzer sur ses plages bondées, et à manger me goinfrer de gaspachos dans ses bars à tapas animés ! Malaga a tout pour plaire : culture, soleil, plage, bars, shopping … C’est une destination que je conseille à tous, l’Andalousie étant pour ma part la plus belle région d’Espagne !

Mais Malaga, c’est encore mieux avec des bonnes adresses, non ? Je t’emmène donc pour 24 heures dans la vie d’un local pour profiter au mieux de ton séjour.

10h = El desayuno

On se balade tranquilement dans les ruelles de la vieille-ville, pour passer devant le restaurant La Tertulia (un attrape-touriste, soit dit en passant). On s’y arrête toutefois quelques minutes pour profiter du nom, emblématique de l’Espagne: le mot tertulia n’a pas vraiment de traduction française, il évoque un rassemblement social, souvent artistique, où les mots fusent, les idées s’échangent, souvent dans le bruit. L’Espagne quoi !

On continue pour préférer un “pitufo”, un petit sandwich au jambon et au fromage typique de la ville, que l’on peut déguster dans les boulangeries et taperias un peu partout. Amateurs de churros, c’est à Casa Aranda qu’il faut se rendre !

11h = Une balade de santé

A pieds, on prend la route vers le château du Gibralfaro pour profiter d’une vue superbe sur la ville. D’en haut, on peut notamment admirer l’immense arène, le port, la mer. (NB: qu’on aime ou pas la corrida, l’arène de Malaga est grandiose et mérite clairement une visite. Les portes sont souvent ouvertes la journée pour découvrir l’intérieur gratuitement). La montée peut donner un peu chaud mais une fois en haut, on apprécie la brise et de pouvoir se reposer au soleil !

arène de Malaga
L’arène vue du château de Gibralfaro

14h = L’heure de l’apéro !

Le Cartojal, c’est un vin très sucré originaire de Malaga. Les habitants en sont évidemment très friands.

Accompagné de quelques tapas : pan con tomate, gaspacho, jambon ibérique, patatas bravas, etc … il permet de profiter des saveurs andalouses comme un local. Entrez dans n’importe quel établissement comportant le nom de “taberna” et profitez !

 

15h = Un peu de culture

Parmi les incontournables, la cathédrale de Malaga : construite entre le 16è et 18è siècle, elle est un des plus beaux monuments de la Renaissance en Andalousie. A quelques pas de là, la place de la Merced vaut aussi le coup d’oeil, avec ses nombreuses façades colorées.

A savoir aussi, Picasso étant né à Malaga, il est possible (et même vivement recommandé) de visiter le sublime musée éponyme, qui abrite pas moins de 285 oeuvres de l’artiste !

Place de la Merced Malaga

cathédrale de Malaga

17h = Shopping !

Les Espagnol(e)s sont des shoppeurs en série (sans mauvais jeu de mot 🙂 )! Et les marques espagnoles sont nombreuses, et largement sous-représentées en France. Un séjour à Malaga, c’est donc aussi l’occasion d’aller faire quelques emplettes, notamment dans l’immense rue piétonne, la Calle Larios.

La Calle Larios

19h = C’est déjà l’apéro ?

A Malaga, il y a un bar qui est une INSTITUTION : el Pimpi. Arborant une décoration originale et une superbe terrasse pour se rafraîchir, c’est aussi le bar préféré d’Antonio Banderas, originaire de la ville (et grande fierté de Malaga, évidemment!). Si les chances de l’apercevoir sont minces, on peut quand même profiter du cadre autour d’un de leurs excellents cocktails.

21h = Bon appêtit !

Oui, oui, on mange tard en Espagne. Vers 21 heures, les restaurants commençent à se remplir pour ne se vider que vers 23h-minuit, voire plus. Pour dîner, ma préférence ira aussi à El Pimpi, où l’on peut déguster du jambon Bellota et de nombreuses autres spécialités. Pour une alternative moins chère, el Meson iberico propose les bases du tapas, dans une ambiance conviviale (jambons pendus au plafond, cave à vins apparente).

00h = Ce n’est pas fini

Sortir à Malaga est très facile : c’est une ville jeune et étudiante. Les boîtes de nuit et bars ne manquent pas ! Beaucoup d’établissements ferment seulement au petit matin. Mon coup de coeur : La Calle, un bar cubain avec beaucoup d’ambiance !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser:

2 thoughts on “24 heures dans la vie d’un local à Malaga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *